Daloa : Des victimes de guerre demandent une prise en charge médical à l'état


Daloa, 19 juin (AIP)- Le président de la Coalition pour la justice et le pardon des victimes de guerre de Côte d'Ivoire (CJPVGCI) demande à l'Etat d'ouvrir un couloir humanitaire pour la prise en charge médicale des victimes de guerre, malades ou souffrant encore de traumatismes liés aux crises


Daloa, 19 juin (AIP)- Le président de la Coalition pour la justice et le pardon des victimes de guerre de Côte d'Ivoire (CJPVGCI) demande à l'Etat d'ouvrir un couloir humanitaire pour la prise en charge médicale des victimes de guerre, malades ou souffrant encore de traumatismes liés aux crises qui ont secoué le pays.
Lors d'une réunion tenue samedi à Daloa, Edoukou Claver a indiqué qu'il est urgent aujourd'hui que le chef de l'Etat et le gouvernement se penchent concrètement sur le sort des victimes de guerre.
"Plusieurs parmi les 10.000 victimes recensées sont entrain de mourir par manque d'accès à des soins de qualité", a-t-il fait savoir. Vu les conditions de vie difficiles de la plupart d'entre elles, le président de la CJPVGCI estime nécessaire que l'Etat se manifeste, d'une manière ou d'une autre, à l'endroit des victimes de guerre.
Pour qu'elles n'aient pas le sentiment d'être abandonnées, M. Edoukou en appelle aux pouvoirs publics et particulièrement au président Alassane Ouattara, pour la mise en œuvre d'actions concrètes de réparation au profit des victimes, surtout en matière de santé.
 "Cela ne ferait que consolider le programme de réconciliation nationale", a-t-il conclu.

Commentaires